Catégories
General

Métiers de la mer : attention, femmes à bord !

« Les femmes, ca porte malheur sur un bateau ». Voilà comment, pendant de longues années, on aura résumé le rapport entre les femmes et la mer. A quai, elles sortaient leurs mouchoirs pour dire adieu à leurs époux, peut-être pour la dernière fois… Ou pas !
Eh oui : dès les débuts de la navigation, il s’avère que les femmes n’étaient pas les dernières à monter à bord : femmes pêcheurs, navigatrices de talents et matelots bénévoles, la gent féminine a toujours été présente sur les flots. Et bonne nouvelle : les métiers de la mer se féminisent toujours plus chaque année.

Les femmes et la pêche

Aujourd’hui, plus personne ne s’étonne de voir apparaître des Florence Arthaud, Isabelle Autissier et autres Ellen Mac Arthur partir à l’assaut des vagues en solitaires. En revanche, dire que vous travailler sur un bateau de pêche ou, pire encore, que vous en êtes la capitaine, cela fait immanquablement se soulever les sourcils ! Pourtant, les femmes ont toujours participé aux activités de la pêche, aux côtés de leurs parents ou époux et pas seulement derrière les étals… Mais parce qu’elles n’avaient pas de statut, et travaillaient sans salaire, dans le cadre de la relation maritale, on a toujours laissé croire que les femmes n’aimaient pas ça ou ne pouvaient pas le faire.

Aujourd’hui, nombreuses sont les femmes pêcheur, avec un vrai diplôme. Pourtant, elles ont encore bien du mal à faire parler d’elles… et à être pleinement acceptées par certains de leurs confrères.
Mais si moins de 10% des effectifs des écoles de pêche et navigation sont aujourd’hui des femmes, ce chiffre ne fait qu’augmenter depuis le début des années 2000 : preuve que le métier séduit de plus en plus et que les choses bougent !
Le Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer propose d’ailleurs un dossier spécial, présentant 42 portraits de femmes issues de la filière de la pêche et de l’aquaculture, à découvrir ici : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Femmes-de-mer-42-Portraits-de.html.

D’autres métiers en mer pour ses dames

Mais la pêche n’est pas le seul métier de la mer qui gagne en féminité. On voit de plus en plus de jeunes femmes se présenter aux concours et examens de navigation. Autre secteur qui recrute le plus en plus de femme : la marine nationale ! Encore discrètes, les femmes s’installent peu à peu dans les équipes militaires du pays.

Envie de vous lancer dans une carrière pleine d’aventure à bord d’un navire des pêches ou de plaisance ? Formez-vous avez l’école des pêches de l’Ile d’Yeu : http://www.ecoledespechesyeu.com/spip.php?rubrique1.

  • 0 comment
  • « Make-up : les tendances pour la saison printemps-été 2016
  • Tout sur l’incontinence urinaire chez la femme »

Leave a Reply Cancel reply

Catégories
General

Quelle veste pour les pistes de ski ?

Comme chaque année, l’hiver est l’occasion pour les férus de poudreuse de partir à l’assaut des pistes des stations alpines ou pyrénéennes. Mais pour profiter de chaque instant, mieux vaut être bien équipé : skis et bâtons sont bien évidemment au programme mais avez-vous pensé aux vêtements que vous allez porter ? Si la réponse est non, voici quelques conseils pour vous préparer au mieux.

Le système des 3 couches

La montagne en hiver, c’est un environnement plutôt particulier dans lequel le froid et l’humidité règnent. Mais d’un autre côté, la moindre activité physique tend à faire transpirer et il faut pouvoir compter sur des vêtements offrant des performances remarquables. Comme il n’existe pas de vêtement miracle, il faudra passer par le système des 3 couches que connaissent la plupart des skieurs et amateurs de montagne.

Le système des 3 couches consiste, comme son nom l’indique, à superposer trois couches de vêtements différents : une base, une couche intermédiaire et une couche externe. La couche de base doit vous permettre d’évacuer la transpiration sans que vous ne preniez froid ; la seconde est une couche de protection thermique qui doit permettre au corps de maintenir une température constante et agréable ; la troisième vous protège de l’humidité et du froid extérieurs mais doit également laisser respirer le corps pour éviter un effet sauna très désagréable.

On conseillera – pour chacune des couches mentionnées – d’investir dans des vêtements techniques assurant de bonnes conditions. Par exemple, le rôle de première couche pourra être tenu par un sous-vêtement en fibres hydrophobes qui absorbera l’humidité plutôt que par un simple T-shirt. De la même manière, une polaire technique sera appréciable pour la seconde couche et, pour la troisième, une veste de ski sera un atout indéniable.

 

Trouver la bonne veste de ski

Si elle n’est pas forcément plus importante que les autres couches, la troisième couche (la veste de ski) reste quand même la plus visible du fait de son statut de couche extérieure. Il faut donc pouvoir compter sur une veste de ski à la fois efficace sur le plan technique mais également pratique d’utilisation et esthétique tant qu’à faire.

Au niveau technique, pensez à vérifier l’imperméabilité et la respirabilité de la veste. Pas de panique, vous n’aurez pas à courir un marathon avec votre veste de ski pour vérifier ces points : il vous suffit de regarder les côtes indiquées sur le vêtement. L’imperméabilité se mesure en mm Schmerber et doit être au minimum de 10 000 (20 000 si vous passez votre temps dans la poudreuse) sans quoi vous risquez de ne pas rester longtemps au sec. La respirabilité se mesure elle en grs/m2/24h et doit être au minimum de 8 000. Si vous comptez faire vos achats en ligne, vous pourrez également trouver ces informations sur les fiches des vestes de ski comme c’est le cas sur le site Snowleader.

Pensez également à surveiller l’aspect fonctionnel de votre veste qui doit être bien coupée pour ne pas vous gêner dans vos mouvements ni laisser votre peau à nu. Il ne vous restera plus qu’à trouver une veste de ski qui corresponde à vos goûts et vous pourrez dévaler les pistes avec style dès cet hiver.

  • 0 comment
  • « Lumière sur les règles douloureuses
  • Comment avoir des fesses plus fermes et rebondies ? »

Leave a Reply Cancel reply

Catégories
General

Faites expertiser vos bijoux !

Pourquoi faire expertiser ses bijoux ?

L’expertise des bijoux s’avère bien souvent nécessaire, qu’il s’agisse d’un héritage, d’une succession ou d’un partage. (suite…)

  • 0 comment