Medal_Nobel_Peace_PrizeUne grande première et une vraie victoire pour les femmes : Maryam Mirzakhani, une jeune femme de 37 ans, d’origine iranienne et professeur aux Etats-Unis vient de recevoir la médaille Fields, le prix Nobel de Mathématique. C’est la première fois qu’une femme reçoit une telle distinction depuis sa création en 1936.

Un milieu qui se féminise

Maryam a été primée à Séoul, en Corée du Sud, lors du 27e congrès international quadriennal des mathématiques (Le concours à lieu tous les 4 ans), devant près de 5 000 participants. Elle reçoit, outre la médaille, 15 000 dollars canadiens, soit près de 10 000€ pour ses recherches sur le thème de la géométrie et de la dynamique de surfaces. Un domaine qui peu paraître abstrait pour les néophytes dans notre genre, mais qui représente un domaine très actif dans le monde des mathématiques, largement dominé par les hommes.

Ingrid Daubechies, la présidente de l’Union mathématique internationale, (organisatrice de cet événement), mais aussi la première femme à diriger cette communauté, élue en 2010, a tenu à ajouter un mot à cette occasion :

« C’est une grande joie d’être témoin de la première médaille Fields décernée à une femme. Tout chercheur en mathématique vous dira qu’il n’y a pas de différence entre les maths faites par une femme ou un homme et, évidemment, la décision du comité est basée seulement sur les résultats de chaque candidat ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *